Les sports d’hiver

Les sports d’hiver

Février… la pleine saison de ce que l’on appelle communément les « sports d’hiver ». À quel moment le ski, le patinage ou encore l’usage des raquettes sont-ils devenus des loisirs ?

À ski ou en raquettes ? Du mode de déplacement au sport de loisir
SCOTIN, Jean-Baptiste, Canadien en raquettes allant en guerre sur la neige, fin XVIIe

Jean-Baptiste Scotin, Canadien en raquettes allant en guerre sur la neige, fin XVIIe Bibliothèque et Archives Canada

Depuis plus de 5 000 ans, l’homme se déplace sur la neige grâce à des planches de bois ou des surfaces plates recouvertes de cuir d’animaux. Dans les pays nordiques, l’archéologie a révélé des vestiges très anciens de planches, plus ou moins longues, que l’on fixait aux pieds à l’aide de lanières de cuir afin de permettre un déplacement plus aisé dans les plaines ou collines enneigées. L’usage de raquettes à neige est attesté dans de nombreuses zones géographiques, de l’Asie centrale à l’Amérique du Nord.

On doit les premières descriptions des usages du ski à la chasse et à la guerre à l’historiographe suédois Olaus Magnus dès le milieu du XVIe siècle. En effet, à cette époque, le ski est également utilisé à des fins militaires en Norvège, en Suède et en Finlande.

À la même époque, les européens redécouvrent les raquettes à neige dans les colonies d’Amérique (actuels Canada et États-Unis).

Bien plus tard, durant la Première Guerre mondiale, des militaires sont formés au ski. Ils deviennent un moyen de se déplacer rapidement pour les médecins, les postiers ou les soldats

Le terme « Sport d’hiver »

Au XIXe siècle, le ski est réinventé. En 1861, le premier club de ski voit le jour en Norvège et quelques années plus tard, la première compétition est organisée. En 1878, le pavillon norvégien de l’exposition universelle de Paris présente des skis. Des milliers de visiteurs sont séduits. C’est la première étape de la mutation d’un mode de déplacement vers un usage de loisir ou sportif. Une dizaine d’années plus tard, en 1886, la première usine de fabrication de ski ouvre à Oslo.

Sports d'hiver à Chamonix, 1905

Au fil du temps, et notamment après les Jeux Olympiques de Chamonix en 1924, la liste des « sports d’hiver » s’allonge. Aujourd’hui, on compte plus d’une trentaine de disciplines allant du ski de fond au hockey sur glace, en passant par la luge de course, le ski acrobatique ou les courses de moto sur glace.

Les premières stations de sports d’hiver

En 1885, un hôtelier suisse propose dans son établissement de Saint-Moritz des paires de ski à ses hôtes. Il faudra toutefois attendre 1922 et l’érection de l’hôtel du baron de Rotschild à Megève pour entrevoir les prémices de ce que deviendront par la suite les stations de ski que l’on connaît aujourd’hui. Avec la construction du premier téléphérique en 1933, les vallées se développent et une nouvelle économie voit le jour. Dans les années 1960, les sports d’hiver se popularisent et la gamme d’activités proposées s’étend progressivement.


Pour en savoir plus

André Leroi-Gourhan, Archéologie du Pacifique Nord : matériaux pour l’étude des relations entre les peuples riverains d’Asie et d’Amérique, 1946

Fridtjof Nansen, À travers le Grönland, 1893

Jacques Mouriquand, L’or blanc : le système des sports d’hiver, 1988


Pour recevoir les nouveaux articles directement dans votre boîte mail, abonnez-vous à la Newsletter !

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.