Le poisson d’avril

Le 1er avril, le jour des blagues potaches et des poissons collés dans le dos !

D’où vient cette tradition et pourquoi le 1er avril particulièrement ?

 

Charles IX et l’Édit de Roussillon

Charles IXCertains prétendent que l’origine du poisson d’avril remonterait au XVIe siècle, lorsque Charles IX fixe la date du début de l’année au 1er janvier. L’Édit de Roussillon qui a, en effet, promulgué la date officielle de début de l’année civile au 1er janvier à partir de 1567, mentionne que l’objectif est d’uniformiser la date de début d’année car selon les régions les dates étaient totalement différentes (de Noël à Pâques). Des sujets décidés à continuer à célébrer le début de l’année le 1er avril auraient été victimes de moqueries et autres farces, donnant naissance au célèbre « poisson d’avril »…

Cette hypothèse, bien que séduisante, n’explique pas la généralisation de cette tradition ni même le choix du poisson.

Si les blagues et autres farces sont en effet monnaie courante dans de nombreux pays le 1er avril, il n’en est pas de même pour le poisson. Et c’est précisément la présence de cet animal dans la coutume française qui a tendance à… noyer le poisson sur ses origines.

 

D’autres hypothèses, plus ou moins fumeuses…

poisson d'avril

  • Le procès de Jésus aurait eu lieu un 3 avril après plusieurs jours de moqueries et de dérision. Il aurait donné naissance à cette tradition de se moquer d’autrui au début du mois d’avril avec un poisson rappelant le premier symbole du christianisme.
  • Au mois d’avril, la fin du carême marquait, selon les régions, la réouverture ou la fermeture de la pêche. Des petits rigolos auraient voulu faire une blague à des pêcheurs en jetant des poissons de mer en eau douce et en criant « Poisson d’avril »… un peu alambiqué mais pourquoi pas !
  • Dans la même veine, justement parce que nous sommes à la période de la fin du carême, il aurait été de bon aloi de s’offrir des poissons et de se divertir en faisant des farces à son entourage.

 

 Et dans les dictionnaires ?
Dictionnaire de l'Académie française, 1740 - Article "poisson"

Dictionnaire de l’Académie française, 1740 – Article « poisson »

Quelle qu’en soit l’origine, on retrouve des traces de cette curieuse « fête » dans plusieurs pays d’Europe dès le XVIIe siècle. Jusqu’à cette époque, le « poisson d’avril » était un maquereau, tout simplement parce que c’est à cette saison que sa pêche était la plus propice.

En 1718, changement de cap. Le Dictionnaire de l’Académie précise que « donner un poisson d’avril » signifie « obliger quelqu’un  à faire quelque démarche inutile pour avoir lieu de se moquer de lui». L’édition de 1740 précise que cela peut également consister à «faire croire à quelqu’un le premier jour d’avril une fausse nouvelle ».

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.